Engagez-vous, ils disaient!

Après une messe de plus de 8h que pouvons-nous retenir de la convention démocrate? Que le parti, comme beaucoup d’organisation politique ici, ne comprend pas le bon moment pour convaincre et pour mobiliser.

La convention était en ondes de 21h à 23h du lundi au jeudi. Les grands réseaux la diffusaient de 22h à 23h. Combien d’indécis se sont connectés sur YouTube ou Facebook sur le compte du parti démocrate pour l’écoute entre 21h et 22h? Combien ont changé d’idée parce que des ténors du parti disaient que Trump était un méchant et Biden un gentil comme Michel Fugain?

La force de la campagne d’Obama en 2008 et 2012 a été sa capacité d’insuffler une culture d’organisation à l’échelle locale qui était structurée, mobilisée et habilitée. Au lieu, de répéter, le même message sur l’incompétence de Trump, le parti aurait gagné à canaliser la frustration et le besoin de changement en expliquant à ses militants déjà convaincus comment créer une petite organisation démocrate à l’échelle de son quartier, comment convaincre ses proches de se créer un plan de vote, comment faire du porte-à-porte virtuel, etc.

L’autopersuasion gangrène le militantisme politique. La capacité d’une organisation à donner à ses militants les outils pour s’organiser et surtout s’approprier le message de la campagne pour le partager en personne en créant une relation authentique est la clé pour gagner une élection.

Lors de mon expérience de campagne, j’avais demandé aux bénévoles qui faisaient des téléphones de prendre le temps de comprendre ce qui les motivait dans le discours du candidat, ce qui les inspirait dans les orientations du parti. Une fois au téléphone, à la place de demander bêtement si l’électeur appuyait le candidat, le bénévole pouvait engager une discussion authentique avec une autre personne pour le convaincre grâce à ses valeurs, ses expériences et son discours. Ces relations deviennent des vecteurs de mobilisation et permettent d’amplifier les actions politiques exponentiellement.

Les années Obama ont été le summum de la professionnalisation et de la structuration de l’organisation politique pour créer des mouvements sur le terrain. Ce réseau à une échelle humaine où des individus différents apprennent qu’ils partagent une majorité de valeurs contribue à une cohésion sociale qui nous manque affreusement par les temps qui courent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisse ton courriel

Ça va changer ta vie.